Les Orientales de Liszt

Présentation: 

Catalogue de l'exposition "Les Orientales de Liszt", tenue du 14 mars au 10 mai 2019 au Lycée français Notre Dame de Sion, Istanbul​.
Traduction en turc par Aylin Koçunyan. Transcription des documents en ottoman par le Prof. Mustafa Kaçar Osmanlıca Belgelerin.

Dans le cadre des 80 ans du CNRS

 

A l'appui de documents et d'oeuvres inédits (iconographie, partitions, lettres, documents administratifs), le volume étudie le voyage de Liszt à travers l'Est de l'Europe, la Valachie, la Moldavie, etc., et aux confins de l'Empire ottoman (la Turquie d'Europe), jusqu'à Constantinople, où il séjourne cinq semaines en 1847. Il y compose quelques oeuvres et donne plusieurs concerts, dont deux au Palais de Tcheragan, pour le Sultan Abdulmecid. Le contexte musical de Constantinople (opéra italien, Donizetti Pacha, musique au palais, commerces musicaux, élèves ottomans de Liszt, etc.) est également présenté, de même que le rapport original de Liszt à l'Orient et à l'Orientalisme (Byron, Hugo, Lamartine, Delacroix, Gérôme, etc.)
.
Placé dans le courant orientaliste du XIXe siècle en général et sous le signe du Voyage en Orient de Lamartine en particulier, le voyage oriental de Liszt revêt des particularités qui sont étudiées dans son oeuvre littéraire et musicale. Ainsi la Rhapsodie "roumaine" est-elle fondée sur d'anciens airs de Valachie qu'il joua au Sultan et que le public de Constantinople trouva proches des airs turcs. Les orientalistes qu'il a côtoyés sont présentés (Pückler-Muskau, Prokesch, Eugène Boré, etc.) de même que les quelques traces d'Orient dans son oeuvre (essais d'opéra dont Sardanapalo, piano). Sa bibliothèque orientaliste est présentée en miroir de la pratique musicale occidentale des Ottomans, qui vivaient alors au rythme des réformes politique, sociale et culturelle à l'occidentale, connue sous le nom de période des Tanzimat. Enfin, plusieurs textes, dont un témoignage de Nerval sur l'Opéra de Constantinople et les souvenirs de son élève hongrois installé à Constantinople Géza Hegyei, sont reproduits. 
 

Date de parution: 
03/2019
Editeur(s): 
Istanbul, Notre Dame de Sion
Fait partie du programme de recherche: 

Tutelles

Nous contacter

Institut de recherche en Musicologie (IReMus)
2, rue de Louvois 75002 Paris
Secrétariat : +33 1 49 26 09 97
par courriel

Sorbonne Université
Centre Univ. Clignancourt
salle 524 (informatique), bureau 531 (direction)

2, rue Francis de Croisset 75018 PARIS
Tél : +33 1 53 09 56 00

Centre Sorbonne
Salle Pirro
1, rue Victor Cousin 75005 PARIS
Tél : +33 1 40 46 22 11

Maison de la recherche
Salle 312 et 313
28, rue Serpente 75006 PARIS
Tél : +33 1 53 10 57 00

Connexion utilisateur