Analyse de l'interprétation acousmatique

Contexte et objectifs du projet

Le projet de recherche a été initié par Nathanaëlle Raboisson, responsable du laboratoire privé de recherche et d’innovation en art Motus Lab, et Pierre Couprie, enseignant-chercheur à l’IReMus.

La musique acousmatique est une catégorie du genre électroacoustique composée en studio et interprétée sur un orchestre de haut-parleurs souvent nommé « acousmonium ». Ce dernier peut être constitué d'une dizaine à plus d'une centaine de haut-parleurs. Le musicien interprète la musique enregistrée sur support stéréophonique ou multipiste en répartissant le son sur les différents haut-parleurs à l'aide d'une console de diffusion. Les haut-parleurs ont bien souvent des couleurs et des qualités différentes, créant ainsi des plans sonores.

Depuis décembre 2015, l'IReMus collabore avec le Motus Lab afin de réaliser la première étude d'envergure sur l'interprétation de la musique acousmatique. Cette recherche profite des concerts donnés par la compagnie musicale Motus afin de capter une grande partie des performances. La compagnie possède trois acousmoniums — l'acousmini (de 8 à 16 haut-parleurs), l’acousmonium de concert (environ 40 haut-parleurs) et l'acousmaxi (entre 80 et 100 haut-parleurs) — et produit de nombreux concerts à Paris, en région et à l'étranger. Ce partenariat a permis d'élaborer une typologie de gestes sur la console de diffusion, d'expérimenter un dispositif de captation des concerts et de développer des représentations analytiques permettant d'étudier l'interprétation en relation avec l'analyse des œuvres. Les enjeux de cette recherche visent à la fois l'archivage des interprétations, leur analyse et l'étude de l'apprentissage de cet art. Les données collectées lors des enregistrements sont archivées sur la plateforme Huma-Num du CNRS.

Les résultats de cette recherche ont donné lieu à de nombreuses présentations lors de colloques, d'ateliers ou de master classes dans les universités et les conservatoires en France et à l'étranger.

D'une manière plus détaillée, les objectifs de la recherche visent à :

  • poursuivre le travail de réflexion sur la captation des performances musicales numériques déjà engagée dans les travaux menés en musicologie numérique par Pierre Couprie. Nous avons ainsi développé un logiciel de captation des concerts enregistrant les mouvements sur les consoles de diffusion en MIDI, les mouvements du corps de l'interprète à l'aide de plusieurs caméras et les fichiers audio de référence de l'œuvre interprétée ;
  • élaborer une typologie détaillée des gestes sur la console de diffusion dans une visée à la fois analytique et pédagogique (Nathanaëlle Raboisson) ;
  • développer des outils théoriques et technologiques pour l'analyse et la visualisation des données captées. Cet objectif vise aussi bien à étudier les données de chaque interprétation que mettre en relation des interprétations différentes de la même œuvre ou analyser le style d'interprétation d'un ou plusieurs musiciens ;
  • proposer des technologies pour aider l'enseignement ;
  • initier une réflexion et un projet de recherche sur les formats d'enregistrement de la musique acousmatique.

 

Logiciels développés par l’IReMus

Les logiciels développés dans le cadre de cette recherche sont disponibles en open sources sous licence CeCILL ou GNU GPL.

Durant la première phase de la recherche (entre 2015 et 12018), trois logiciels ont été développés avec l'environnement Max 7 et 8 :

La deuxième phase a commencé en 2019 avec le développement d'une nouvelle version des logiciels réunis en une seule application développée en Swift (environnement Xcode 11) :

Cette nouvelle application remplace les trois précédentes.

 

Étapes de la recherche

Étape 1 : Enregistrement des concerts, étude et analyse de l’interprétation acousmatique

Partenaires :

  • CRR de Pantin (Pantin, France)
  • Musiques & Recherches (Bruxelles, Belgique)
  • INA GRM (Paris, France)
  • Doshisha Women’s College of Liberal Arts (Kyoto, Japon)
  • Université Seika (Kyoto, Japon)

Une première phase a consisté à enregistrer des répétitions et des concerts de la compagnie musicale Motus et, plus récemment du Groupe de Recherches Musicales et de Musiques & Recherches :

  • concerts de la saison musicale de la compagnie Motus ;
  • concerts des festivals Futura de la compagnie Motus ;
  • expérimentation sur l'interprétation du même répertoire par plusieurs musiciens (compagnie Motus au CRR de Pantin de 2016 à 2018) ;
  • répétitions des concerts de la saison Multiphonie du Groupe de Recheches Musicales de l’INA (depuis 2019) ;
  • concerts de la saison de l’association Musiques & Recherches (depuis 2019).

Nombre d'œuvres et de concerts enregistrés :

Années Nombre de concerts Nombre d'œuvres Commentaires
2015 2 7 Expérimentations du dispositif d'enregistrement
2016 28 85  
2017 31 80  
2018 25 83  
2019 23 85  

 

Étape 2 : Aide à l’enseignement de l’interprétation acousmatique

Partenaires :

 

Depuis 2017, nous menons une étude sur l’apprentissage de l’interprétation acousmatique. L’objectif est triple :

  1. comparer des interprétations d’apprenants avec celles de professionnels afin d’identifier les différences et les difficultés rencontrées en situation d’apprentissage par les enseignants et les étudiants ;
  2. étudier d’une manière systématique l'appropriation de l’acousmonium par des musiciens peu expérimentés ;
  3. développer des outils permettant de faciliter l’apprentissage.

Nous avons réalisé deux principales études :

  1. durant trois ateliers d'apprentissage de l'interprétation au CRR de Paris avec les étudiants de la classe de Denis Dufour d’octobre 2017 à juin 2018 ;
  2. durant les stages de formation réalisés pendant le festival Futura d’août 2017 à 2019 à Crest dans la Drôme.

En parallèle, nous menons aussi des études lors de workshops réalisés par la compagnie Motus dans divers lieux comme le centre Tempo Reale à Florence en septembre 2019.

Ces études ont montré la proximité forte entre l’apprentissage de l’interprétation acousmatique et de l’apprentissage d’un instrument acoustique. Les mêmes difficultés ont été identifiées chez les apprenants comme le manque de précision des gestes y compris dans la répétition, la difficulté à anticiper certains gestes, les problèmes de mémorisation des œuvres complexes ou la difficulté à englober l’œuvre dans son ensemble.

Depuis sa dernière version, le logiciel MotusLabTool intègre des fonctions spécifiques pour l’apprentissage de l’interprétation : enregistrement et lecture sur l’acousmonium, lecture partielle permettant de travailler certains groupes de potentiomètres, visualisation des ouvertures de potentiomètres sur un plan d’implantation dynamique, etc.

Documentaire sur les workshops réalisés au CRR de Paris : https://www.youtube.com/watch?v=OeXRbljYSgU

 

Étape 3 : Simulation d’un acousmonium en réalité virtuelle

Partenaires :

 

Depuis 2019, nous avons commencé une collaboration avec la chercheuse et artiste Christine Webster du laboratoire Musidanse de l’Université Paris 8 pour la réalisation d’un acousmonium en réalité virtuelle. Durant une semaine, nous avons expérimenté dans le logiciel Unity la création d’un orchestre de haut-parleur en interaction avec l’acousmonium de la compagnie musicale Motus. Les premiers résultats ont été très concluants et nous invitent à continuer dans cette direction. Nous avons ainsi collaboré avec le LAM de l'Institut Jean le Rond d'Alembert de Sorbonne Université afin de réaliser des mesures acoustiques précises de chaque type de haut-parleurs utilisé dans l’acousmonium de concert.

L’objectif à terme est de réunir les résultats de ces recherches dans le logiciel MotusLabTool afin d’en faire aussi un outil d’écoute binaural et de travail pour les étudiants.

 

Étape 4 : Enregistrement ambisonique de concerts acousmatiques

Partenaires :

  • Ministère de la Culture
  • Doshisha Women’s College of Liberal Arts (Kyoto, Japon)
  • Université Seika (Kyoto, Japon)

À partir de 2020, nous allons commencer une série d’expérimentation d’enregistrements de concerts à l’aide d’un microphone ambisonique d’ordre 1. La même étude est en cours de réalisation au Doshisha Women’s College of Liberal Arts et à l’Université Seika sur des acousmoniums différents. L’objectif est de collaborer en partageant des enregistrements et en réalisant des réunions de travail et des workshops en France et au Japon à partir d'octobre 2020.

 

Publications

Membres du programme

Pierre COUPRIE (IReMus), Nathanaëlle RABOISSON (IReMus) Olivier Lamarche (Motus), Christine Webster (CRICM, Musidanse), Céline Kollhoff (LAM), Kazuko Narita (Doshisha Women’s College of Liberal Arts), Saburo Hirano (Université Seika)

évènements du programme

22/09/2019 - 10:00 to 25/09/2019 - 17:00

Tutelles

Nous contacter

Institut de recherche en Musicologie (IReMus)
2, rue de Louvois 75002 Paris
Secrétariat : +33 1 49 26 09 97
par courriel

Sorbonne Université
Centre Univ. Clignancourt
salle 524 (informatique), bureau 531 (direction)

2, rue Francis de Croisset 75018 PARIS
Tél : +33 1 53 09 56 00

Centre Sorbonne
Salle Pirro
1, rue Victor Cousin 75005 PARIS
Tél : +33 1 40 46 22 11

Maison de la recherche
Salle 312 et 313
28, rue Serpente 75006 PARIS
Tél : +33 1 53 10 57 00

Connexion utilisateur