La représentation du religieux comme champ contextuel et vocation de la symphonie germanique autour de Mendelssohn et Schumann (1800-1850)

sous la direction de : 

La première moitié du XIXe siècle germanique voit le sacré se déplacer de façon massive et multiple vers la sphère profane. Le vocabulaire, les schémas et les idéaux religieux se refondent dans le prisme historique pour pénétrer philosophie, littérature, arts visuels et musique. Dans un climat esthétique, politique et social tendu vers la Bildung, l’édification morale mais aussi religieuse de la société, la représentation communautaire devient l’objet privilégié de l’art. En témoignent le ressourcement architectural gothique, les tableaux d’activisme nazaréen, ainsi que des modalités de représentation grandioses dans l’opéra et l’oratorio. L’insertion plus insolite du religieux dans la symphonie trouve ici un champ de contextualisation qui permet d’élucider les mutations contradictoires du genre en plein essor. Engagée depuis le classicisme dans une vocation spirituelle récusant l’intelligible, la symphonie ne s’en trouve pas moins investie de représentations religieuses se focalisant sur l’image communautaire. Dans l’attraction de l’œuvre beethovénien, Mendelssohn et Schumann, parallèlement à Spohr, font dans leurs symphonies une place décisive aux topoï connotant ou dénotant le religieux, à commencer par les cantiques et les styles anciens. Leurs corpus symphoniques respectifs apparaissent singulièrement homogènes, non moins qu’en correspondance. Par l’amplification des représentations spirituelles via la technique cyclique, ils s’appréhendent dès lors dans une vocation religieuse d’accomplissement, en probable résonance avec les conceptions historicistes d’immanence ou de transcendance.

Université et/ou école doctorale: 
Université Paris-Sorbonne
Ecole doctorale Concepts et langages (Paris)
Date de soutenance: 
Wednesday, 23 November 2016
Lieu de la soutenance: 
Université Paris-Sorbonne

Tutelles

Nous contacter

Institut de recherche en Musicologie (IReMus)
2, rue de Louvois 75002 Paris
Secrétariat : +33 1 49 26 09 97
par courriel

Sorbonne Université
Centre Univ. Clignancourt
salle 524 (informatique), bureau 531 (direction)

2, rue Francis de Croisset 75018 PARIS
Tél : +33 1 53 09 56 00

Centre Sorbonne
Salle Pirro
1, rue Victor Cousin 75005 PARIS
Tél : +33 1 40 46 22 11

Maison de la recherche
Salle 312 et 313
28, rue Serpente 75006 PARIS
Tél : +33 1 53 10 57 00

Connexion utilisateur