Chanter l’actualité de Louis XII à Henri IV

jeu 22 mar 2018 - ven 23 mar 2018
Responsable:
Responsable(s) extérieur(s) à l'équipe:
Jean Vignes (Paris Diderot / Cerilac) , Olivier Millet (Paris Sorbonne Lettres / CELLF), Nahéma Katthabi (Université de Poitiers)
Lieu: 

IEA, Institut d' Etudes avancées de Paris

Hôtel de Lauzun

Salle des Gardes

17 quai d'Anjou, 75004 Paris

Métro Sully-Morland (ligne 7),  Saint-Paul (ligne 1)

Programme: 

Les chansons de la Renaissance offrent un corpus foisonnant qui fait retentir jusqu’à nous les échos de l’actualité, traduit une certaine idée de l’écriture poétique, et offre une image passionnante de l’auditoire auquel elles étaient destinées.
L’objectif de ce colloque, qui croisera des analyses musicologiques, historiques et littéraires, est de déployer autant que possible les différents aspects des chansons d’actualité de l’époque. Textes aux airs bien souvent perdus, inscrits en profondeur dans l’histoire de leur temps, ces chansons ont participé à l’œuvre de propagande des partis en présence. Elles ont pu aussi contribuer à rassembler des communautés, notamment par le biais de la commémoration des événements et des figures qu’elles ont chantés.
Il s’agira donc d’étudier l’origine de ces textes à partir des supports et des sources qui nous sont parvenus (satires, placards, préfaces, chansonniers, paroliers, etc.), d’en analyser la diversité générique et formelle puisqu’elles peuvent s’approprier les codes de la chanson historique, spirituelle ou encore à boire, mais aussi de s’intéresser à la poétique du genre (si genre il y a), sans oublier ce que ces textes nous disent de leur réception et de leur diffusion. Notre investigation portera aussi sur le statut de la vérité, sur l’utilisation de la rumeur et d’une rhétorique propagandiste, car les nouvelles véhiculées dans ces chansons, comme dans d’autres textes d’actualité, sont le fait d’auteurs, parfois anonymes, qui peuvent prendre fait et cause pour un parti ou une idée, notamment dans le cadre des guerres de Religion. Ce questionnement nous amènera à croiser les compétences des différentes disciplines afin d’essayer de définir les codes qui régissent ces textes, dans leurs spécificités textuelles et musicales, mais aussi afin de les réinscrire au plus près de leur contexte historique, afin de saisir leur influence réelle et leurs modalités d’action. 


Tutelles

Nous contacter

Institut de recherche en Musicologie (IReMus)
2, rue de Louvois 75002 Paris
Secrétariat : +33 1 49 26 09 97
par courriel

Université Paris-Sorbonne
Centre Univ. Clignancourt
salle 524 (informatique), bureau 531 (direction)

2, rue Francis de Croisset 75018 PARIS
Tél : +33 1 53 09 56 00

Centre Sorbonne
Salle Pirro
1, rue Victor Cousin 75005 PARIS
Tél : +33 1 40 46 22 11

Maison de la recherche
Salle 312 et 313
28, rue Serpente 75006 PARIS
Tél : +33 1 53 10 57 00

Connexion utilisateur