Formation professionnelle : Beethoven et ses contemporains

dim 10 juil 2016 - ven 15 juil 2016
Fondation Royaumont
Responsable:
Responsable(s) extérieur(s) à l'équipe:
Malcolm Bilson (Cornell University), Alexei Lubimov (Conservatoire Tchaikovsky, Moscou), Tom Beghin (McGill University, Montréal)
Lieu: 

Abbaye de Royaumont

Programme: 

Destinataires : 12 pianistes modernes ou anciens

Encadrement : Alexei Lubimov pianiste (Conservatoire Tchaïkovski Moscou), Malcolm Bilson pianiste (Université Cornell USA), Tom Beghin pianiste (Université McGill Montréal et Orpheus Instituut Gand) et Jeanne Roudet musicologue (Université Paris-Sorbonne)

Présentation
Alexei Lubimov, héritier de la grande tradition russe transmise par Heinrich Neuhaus au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, est un artiste engagé tant dans le domaine de la création que dans celui de l’interprétation historiquement informée. Royaumont invite, à ses côtés, une autre grande figure de l’interprétation pianistique : Malcolm Bilson. Ce dernier a développé aux USA, à l’Université Cornell, un enseignement complet permettant aux pianistes d’être tout à la fois interprètes et chercheurs.

L’ouverture à une pratique sur pianos romantiques et modernes est un atout essentiel aux jeunes pianistes pour ré-interroger le corpus visionnaire des sonates de Beethoven. Alexei Lubimov et Malcolm Bilson s’attacheront à replacer l’œuvre de Beethoven dans son contexte de production.
Tandis que l’écriture et le pianisme d’avant-garde de Clementi et Dussek influencent le maître viennois, ce dernier opère dans leur sillage une magistrale synthèse en inscrivant l’esprit de fantaisie comme vecteur puissant d’évolution des styles de composition et d’exécution pour le siècle en marche.
La sonate et la fantaisie (« qu’importe le nom ! » écrira Schumann en 1839) produisent alors des chefs-d’œuvre dont la modernité s’ancre dans une relecture inspirée du passé.

À côté de Beethoven dont les sonates de la maturité sont élues au rang de paradigme dès leur composition et de Schubert dont les œuvres publiées n’échappent pas à la comparaison (Sonate D. 845), il y a ainsi bien d’autres compositeurs à redécouvrir – Ries, Moscheles, Mendelssohn, Hummel, Voříšek, Weber, Czerny… - pour tendre vers une compréhension plus profonde du pianisme contemporain et de ses stratégies expressives et pour interpréter d’une manière toujours plus nourrie et convaincante les sonates de Beethoven elles-mêmes.

En regard du travail sur les œuvres, on proposera un panorama des sources pour l’interprétation de ce répertoire au regard des écoles pianistiques et on observera l’interaction entre sonate et fantaisie sous l’angle de ses enjeux pour l’exécution (forme, textures, images sonores).

Une journée sera consacrée aux recherches menées par Tom Beghin autour de la Hammerklavier op. 106 et des pianos de factures différentes qui la concernent.

Méthode
Les cours sont dispensés sous forme d'ateliers en cours individuels et collectifs.
Cours individuels et collectifs avec Alexei Lubimov et Malcolm Bilson.
Conférences Tom Beghin et Jeanne Roudet.

Répertoire
Beethoven
op 27, op 31 et de op 49 à 111
Et œuvres de ses contemporains :
Czerny, Grande Fantaisie en forme de sonate op. 144 (1827)
Clementi, Sonates op. 40 (1802), Sonates op. 50 (1821), Capriccios / Deux Caprices en forme de sonate op. 47 (1821) ; op 13 et Didon abandonnata
Dussek, Sonate The Farewell op. 44 (1800), Sonate Élégie harmonique sur la mort du Prince Louis Ferdinand de Prusse op. 61 (1806), Sonate Le retour à Paris op. 70 (1807), Sonate L’invocation op. 77 (1812)
Hummel, Fantasie op. 18 (1805), Sonate op. 81 (1819), Sonate op. 106 (1825)
Mendelssohn, Sonate op. 6 (1826)
Moscheles, Sonate mélancolique op. 49 (1814)
Ries, Grande Sonate fantaisie intitulée l’Infortunée op. 26 (1808)
Schubert, Sonate D. 845 (1826), Sonate D. 894 / Fantaisie, Andante, Menuet et Allegretto op. 78 (1827), Sonates D. 958-959-960 (1828)
Voříšek, Sonate quasi una fantasia op. 20 (1820), Fantasie op. 12 (1822)
Weber, Sonate n°1 op. 24 (1812), Sonate n°2 op. 39 (1816), Sonate n°3 op. 49 (1817), Sonate n°4 op. 70 (1823)

 Instruments
Streicher 6 1/2 1808 (Tom Beghin),
Alois Graf et Broadwood 1817 (Chris Maene)
Walter / copie Mc Nulty (Université Paris-Sorbonne)
Conrad Graf 1826 copie Christopher Clarke (CNSMDP)
Conrad Graf 1823 copie Chris Maene (CNSMDP)
Piano Steinway, Pleyel 1905


Tutelles

Nous contacter

Institut de recherche en Musicologie (IReMus)
2, rue de Louvois 75002 Paris
Secrétariat : +33 1 49 26 09 97
par courriel

Sorbonne Université
Centre Univ. Clignancourt
salle 524 (informatique), bureau 531 (direction)

2, rue Francis de Croisset 75018 PARIS
Tél : +33 1 53 09 56 00

Centre Sorbonne
Salle Pirro
1, rue Victor Cousin 75005 PARIS
Tél : +33 1 40 46 22 11

Maison de la recherche
Salle 312 et 313
28, rue Serpente 75006 PARIS
Tél : +33 1 53 10 57 00

Connexion utilisateur