Les échanges artistiques entre la France et la Russie aux 19e et 20e siècles : le théâtre musical.

jeu 1 juin 2017
14 h - 18 heures
Responsable:
Responsable(s) extérieur(s) à l'équipe:
Pascale MELANI (université Bordeaux-Montaigne)
Lieu: 

Université Paris-Sorbone, 1 rue Victor Cousin, escalier G, 3ème étage, salle A Pirro, J. 326.

 
Toute personne intéressée sera la bienvenue. Toutefois, il me faut connaître précisément les noms des personnes présentes. Je dois en effet remettre la liste au service de Sécurité de la Sorbonne. Il faudra aussi se munir de sa Carte d’Identité (ou passeport). Désolée pour ces complications !

    On peut pour cela me joindre par mel ou par téléphone : 

       sylvie.mamy@cnrs.fr;
       mobile : 0632524144

       Merci pour votre compréhension. 

Programme: 

1/ Jean-Marie Jacono (Université Aix-Marseille, maître de conférences) : "La véritable découverte de l'opéra russe hors de Russie : les représentations de Boris Godounov à Paris en 1908";

Résumé 
En mai 1908, grâce à Serge Diaghilev, les représentations de Boris Godounov  de Moussorgski à l’Opéra de Paris dans une production du Théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg, avec Fédor Chaliapine dans le rôle de Boris, ont marqué un tournant dans les échanges culturels entre la France et la Russie. Pour la première fois un opéra russe était donné en russe sur une grande scène lyrique étrangère. Et, au même moment, la troupe du Mariinski interprétait également Snégourotchka de Rimski-Korsakov à l’Opéra-Comique.
 
Ces succès ont été minutieusement préparés par Diaghilev. Comment « faire russe » pour séduire - sans le perturber - un public français incapable de comprendre les paroles ? Boris Godounov a donné lieu pour cela à une nouvelle révision de l’œuvre par Rimski-Korsakov. En outre, l’opéra a été considérablement modifié lors de sa mise en scène. A t-il été adapté pour le rapprocher du Grand opéra familier aux Français ?  A t-il été porteur d’une sorte de compromis pour installer définitivement la musique russe dans la vie musicale française ? Le succès de Boris a t-il ouvert la voie à des spectacles plus audacieux, ceux des Ballets russes ? 

Sylvie Mamy (Directrice de recherche Emérite, IreMus) : en complément de l’exposé de Jean-Marie Jacono, évocation du Boris Godounov dans sa version française (traduction de Michel Delines complétée par Louis Laloy), donnée à l’Opéra de Paris le 8 mars 1922, avec le baryton français Vanni-Marcoux dans le rôle principal, puis repris, dans cette même version française, en juin 1924 par Fédor Chaliapine. 

2/ Pascale Melani (Université de Bordeaux-Montaigne, professeur) : présentation du programme développé avec le Réseau MLADA-CLARES : "De Bordeaux à Saint-Pétersbourg : Marius Petipa (1818) et le ballet russe" (http://clare.u-bordeaux3.fr/34-programmes/partenariats/283-mlada)
Résumé
"De Bordeaux à Saint-Pétersbourg, Marius Petipa et le ballet russe: transfert, appropriation, réinterprétation d'un modèle culturel" (programme de recherche, soutenu par la région Nouvelle Aquitaine).
Dans la perspective du bicentenaire de la naissance de Marius Petipa en 2018, ce programme ambitionne de procéder à une actualisation de la recherche sur le grand chorégraphe franco-russe, fondateur du ballet académique, et de réaliser la première édition de ses écrits fondée sur les manuscrits originaux. L’intervention présentera les différents aspects de ce programme et les deux premiers tomes des publications prévues : Mémoires et Journal.

3/ Laetitia Le Guay Brancovan (Université de Cergy-Pontoise, maître de conférences)

Résumé
 Questions de réception : l’image de la musique soviétique en France dans les années 1920-1930.
Echanges de réflexions sur la méthodologie de recherche à développer lors des prochains séminaires : quelles œuvres russes ont-elles été créées en France à cette période, quels musiciens ont-ils voyagé entre nos pays, bilan sur les recherches en cours, en France et en Russie, bibliographie.
 
  
 

Documents à télécharger: 
Genre: 

Tutelles

Nous contacter

Institut de recherche en Musicologie (IReMus)
2, rue de Louvois 75002 Paris
Secrétariat : +33 1 49 26 09 97
par courriel

Université Paris-Sorbonne
Centre Univ. Clignancourt
salle 524 (informatique), bureau 531 (direction)

2, rue Francis de Croisset 75018 PARIS
Tél : +33 1 53 09 56 00

Centre Sorbonne
Salle Pirro
1, rue Victor Cousin 75005 PARIS
Tél : +33 1 40 46 22 11

Maison de la recherche
Salle 312 et 313
28, rue Serpente 75006 PARIS
Tél : +33 1 53 10 57 00

Connexion utilisateur