Séminaire doctoral et postdoctoral. Jean-Marc Chouvel-François Madurell

sam 6 oct 2018,  sam 17 nov 2018,  sam 15 déc 2018,  sam 26 jan 2019,  sam 16 mar 2019,  sam 13 avr 2019,  sam 18 mai 2019
14h à 17h30
Lieu: 

Le séminaire doctoral et post doctoral (J. M. Chouvel- F. Madurell) se tiendra à la Maison de la Recherche (métro St-Michel ou Odéon),  28 rue Serpente, salle D 421, de 14 h à 17 h 30, le samedi 16 mars 2019.

 6 octobre 2018
17 novembre 
15 décembre
26 janvier 2019
16 mars
13 avril
18 mai

Programme: 

Le séminaire doctoral et post doctoral (J. M. Chouvel- F. Madurell) se tiendra à la Maison de la Recherche (métro St-Michel ou Odéon),  28 rue Serpente, salle D 421, de 14 h à 17 h 30, le samedi 18 mai 2019.

 Mauricio Gómez Gálvez  : « Vers un dépassement de la question identitaire ? Les nouveaux chemins de la composition musicale au Chili » 
Résumé
Dans le milieu musical chilien, le débat sur l’identité nationale ou culturelle a défini historiquement un clivage entre « universalisme » et « nationalisme/indigénisme » – clivage théorisé et consacré par la musicologie locale. Si des avatars de ces vieilles querelles subsistent encore aujourd’hui, on constate l’émergence d’une nouvelle génération de compositeurs qui remet fortement en question ces postulats. En prenant comme exemple les trajectoires et les oeuvres des compositeurs Andrés González (1977-) et Felipe Pinto d’Aguiar (1982-), nous tenterons de montrer comment ils essayent de dépasser l’épineuse question identitaire, à travers des voies esthétiques marquées à la fois par la globalisation et la prise de conscience de leur « double altérité » à l’égard de l’Europe et du monde indigène local 

Marie Bessière : « Mémorisation, compréhension  et restitution  de progressions harmoniques : de la représentation à la trace écrite » 
Résumé
L’objet d’étude est la perception harmonique des étudiants lors de l’écoute et du relevé d’une progression  harmonique telle qu’elle est proposée dans les cursus en Licence de musicologie. Les processus qui  mènent à la réussite de cette tâche méritent d’être explorés. Les hypothèses principales sont les suivantes :
- La mémoire joue un rôle crucial. Il s’agit d’une mémoire musicale qui suppose le bon fonctionnement de processus d’intégration à plusieurs niveaux ;
- La formation initiale des sujets conditionne dans une certaine mesure la réussite ou l’échec lorsque ces sujets sont restés  dépendants des premiers apprentissages ;
- La contrainte de la restitution écrite perturbe la réactivation de la très fragile représentation du passage  entendu chez les sujets moins experts.
L’avancée des travaux montre la complexité de cette tâche qui nécessite un haut niveau d’intégration multisensorielle : perception mélodique, connaissances harmoniques, compréhension de la syntaxe tonale, maîtrise de la transcription écrite attendue, autant d’exigences soulignant le caractère multimodal du processus d’intégration.
Les données recueillies sur le terrain  permettent d’établir certaines corrélations  qui semblent confirmer ces hypothèses. D’autres analyses sont en cours pour approfondir la recherche et faire émerger des conclusions plus précises.

Genre: 

Tutelles

Nous contacter

Institut de recherche en Musicologie (IReMus)
2, rue de Louvois 75002 Paris
Secrétariat : +33 1 49 26 09 97
par courriel

Sorbonne Université
Centre Univ. Clignancourt
salle 524 (informatique), bureau 531 (direction)

2, rue Francis de Croisset 75018 PARIS
Tél : +33 1 53 09 56 00

Centre Sorbonne
Salle Pirro
1, rue Victor Cousin 75005 PARIS
Tél : +33 1 40 46 22 11

Maison de la recherche
Salle 312 et 313
28, rue Serpente 75006 PARIS
Tél : +33 1 53 10 57 00

Connexion utilisateur