SOUTENANCE DE THÈSE DE VIVIANE WASCHBÜSCH

lun 5 déc 2016
Responsable:
Lieu: 

Le lundi 5 décembre 2016 à 14 heures
Salle D223 de la Maison de la Recherche,
28, rue Serpente, 75006 Paris
 

Programme: 

Soutenance publique de la thèse de doctorat de :

Viviane Waschbüsch

sur le sujet :

« La notion de simplicité comme concept de création musicale de la musique contemporaine en
Allemagne : Positionnement entre source et légitimation »

En présence du jury composé de :

M. Marc Battier, Université Paris-Sorbonne (dir. de recherche)
M. Pierre-Albert Castanet, Université de Rouen
M. Giordano Ferrari, Université Paris 8
Mme Fuyuko Fukunaka, Université des Beaux-Arts et de la Musique de Tokyo (Japon)
Mme Gesine Schröder, Université de Musique et des Arts, Vienne (Autriche)

Résumé

Cette thèse propose une approche transversale entre différentes disciplines : musicologie historique, musicologie analytique (analyse des œuvres et génétique de l’œuvre) et sociologie des arts (analyse socio-économique et analyse sociologique de la trajectoire de l’œuvre). Les compositeurs de la « Nouvelle Simplicité » sont à l’origine d’un courant compositionnel très large réintégrant les formes musicales traditionnelles dans une interprétation nouvelle, réactivant  la  fonction  de  la  polarité  des  consonances  et  des  dissonances.  La  notion  de « simplicité » et les idées qui ont émergé de ce concept ont ainsi été un catalyseur qui a participé à l’établissement du postmodernisme en Allemagne. Toutefois, la génération de la « Nouvelle Simplicité » et leurs idées et concepts en communs ont trouvé une fin brutale avec la chute du mur de Berlin et les changements culturels et politiques induits par ce bouleversement. Les évolutions politiques et la création d’une nouvelle Akademie der Künste Berlin qui représentait une fusion de l’Akademie der Künste Berlin Est et Ouest ont abouti à une opposition entre deux signataires du premier manifeste de cette génération de compositeurs : W. Rihm, avec son abstention du débat, et H.-J. von Bose, avec son retrait de l’Akadémie der Künste Berlin (il sera suivi de plusieurs autres artistes tels que G. Ligeti et G. Baselitz). Cela marque la fin définitive de la collaboration de cette génération de compositeurs.
 


Tutelles

Nous contacter

Institut de recherche en Musicologie (IReMus)
2, rue de Louvois 75002 Paris
Secrétariat : +33 1 49 26 09 97
par courriel

Université Paris-Sorbonne
Centre Univ. Clignancourt
salle 524 (informatique), bureau 531 (direction)

2, rue Francis de Croisset 75018 PARIS
Tél : +33 1 53 09 56 00

Centre Sorbonne
Salle Pirro
1, rue Victor Cousin 75005 PARIS
Tél : +33 1 40 46 22 11

Maison de la recherche
Salle 312 et 313
28, rue Serpente 75006 PARIS
Tél : +33 1 53 10 57 00

Connexion utilisateur