Analyse de l'interprétation acousmatique

Responsable(s): 

 

Analyse Acousmatique

Partenaires

Financements

  • IReMus
  • Collegium Musicæ

Nature et objectifs du projet

Le projet de recherche a été initié par Nathanaëlle Raboisson, responsable du laboratoire privé de recherche et d’innovation en art Motus Lab. La musique acousmatique est une catégorie du genre électroacoustique composée en studio et interprétée sur un orchestre de haut-parleurs souvent nommé « acousmonium ». Ce dernier peut être constitué d'une dizaine à plus d'une centaine de haut-parleurs. Le musicien interprète la musique enregistrée sur support stéréophonique ou multipiste en répartissant le son sur les différents haut-parleurs. Ces derniers ont bien souvent des couleurs et des qualités différentes, créant ainsi des plans sonores.

Depuis décembre 2015, l'IReMus collabore avec le Motus Lab afin de réaliser la première étude d'envergure sur l'interprétation de la musique acousmatique. Cette recherche profite des concerts donnés par la compagnie musicale Motus afin de capter une grande partie des performances. Cette compagnie possède deux acousmoniums, l'acousmini (environ 40 haut-parleurs) et l'acousmaxi (environ 80 haut-parleurs) et produit de nombreux concerts à Paris et en régions.

Ce partenariat nous permet d'expérimenter un dispositif de captation des concerts et d'élaborer des représentations analytiques pour étudier l'interprétation en relation avec l'analyse des œuvres. Les enjeux de cette recherche visent à la fois l'archivage des interprétations, mais aussi leur analyse musicale et la publication des résultats avec une visée de transmission de cet art. Les données collectées lors des enregistrements sont archivées sur la plateforme Huma-Num du CNRS.

Pour l'IReMus, les objectifs de cette recherche sont :

  1. de poursuivre le travail de réflexion sur la captation des performances musicales numériques ;
  2. de développer un logiciel de captation des concerts enregistrant les mouvements de la ou des consoles de mixages en MIDI, les mouvements du corps de l'interprète à l'aide de 4 caméras et les fichiers audio de référence de l'œuvre interprétée ;
  3. de développer un logiciel de visualisation des données captées permettant d'étudier chaque concert ainsi qu'un logiciel d'aide à l'enseignement de l'interprétation acousmatique ;
  4. d'expérimenter de nouvelles formes de représentations permettant de réaliser des analyses musicales d'interprétations.

Cette recherche s'inscrit dans la lignée de travaux sur le développement d'outils d'aide à l'analyse musicale et l'expérimentation de représentations  pour l'étude de la musique :

  • Pierre Couprie. Le développement d’un outil d’aide à l’analyse musicale : bilan et perspectives musicologiques. Nicolas Marty. Musiques électroacoustiques. Analyses – Écoutes, Delatour, 2016, p.157-169, (https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01264216)
  • Pierre Couprie. EAnalysis: developing a sound-based music analytical tool. Leigh Landy; Simon Emmerson. Expanding the Horizon of Electroacoustic Music Analysis, Expanding the Horizon of Electroacoustic Music Analysis, Cambridge University Press, 2016, p.170-194,(https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01290982​)
  • Pierre Couprie. Prolégomènes à la représentation analytique des musiques électroacoustiques . Circuit : musiques contemporaines, Montreal : Presses de l'Université de Montreal, 2015, Contenir le sonore : les nouveaux profils de la notation, 25 (1), p.39-54 (https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01264219)
  • Pierre Couprie. Improvisation électroacoustique : analyse musicale, étude génétique et prospectives numériques. Revue de musicologie, 2012, 98 (1), p.149-170 (https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01261200)

Phases de la recherche

  1. [réalisée] phase de tests : enregistrement de certains concerts de la saison 2015-2016 de la compagnie Motus afin d'expérimenter les dispositifs de captations en fonction du dispositif d'interprétation ;
  2. [réalisée] une première expérimentation de captation pour réaliser des analyses comparatives : 5 œuvres acousmatiques interprétées chacune par 5 musiciens au CRD de Pantin en juin 2016 ;
  3. [réalisée] phase de mise en œuvre du dispositif d'enregistrement finalisé : enregistrement de 17 concerts lors du festival Futura à Crest en août 2016. Plus de 95Go de données ont été collectées durant ces captations ;
  4. [en cours] développement d'un logiciel de visualisation des interprétations ;
  5. [en projet] développement d'un logiciel d'aide à l'enseignement de l'interprétation ;
  6. [en projet] expérimentation de représentations graphiques pour l'analyse de l'interprétation acousmatique ;
  7. [en projet] adaptation du dispositif de captation et de représentation pour d'autres acousmoniums.

Logiciels développés dans le cadre du projet

Les logiciels, en cours de développement, sont distribués en version open source (développement avec l'environnement Max 7) dans l'espace de dépôt GitHub :

Une version compilée sera disponible lorsque les logiciels seront finalisés.

Membres du programme

Pierre COUPRIE (IReMus) Nathanaëlle Raboisson (Motus Lab)
Doctorants

Tutelles

Nous contacter

Institut de recherche en Musicologie (IReMus)
2, rue de Louvois 75002 Paris
Secrétariat : +33 1 49 26 09 97
par courriel

Université Paris-Sorbonne
Centre Univ. Clignancourt
salle 524 (informatique), bureau 531 (direction)

2, rue Francis de Croisset 75018 PARIS
Tél : +33 1 53 09 56 00

Centre Sorbonne
Salle Pirro
1, rue Victor Cousin 75005 PARIS
Tél : +33 1 40 46 22 11

Maison de la recherche
Salle 312 et 313
28, rue Serpente 75006 PARIS
Tél : +33 1 53 10 57 00

Connexion utilisateur