Baroque XXI · Praxis

Responsable(s): 

Baroque XXI · Praxis est un laboratoire de recherche et d’expérimentation consacré à la pratique actuelle de la musique baroque

Il a été créé en 2012 par Théodora Psychoyou et Rafael Palacios, en vue de fédérer une réflexion autour eds questions d'articulation entre recherche et pratique de la musique baroque. Le programme est lié à la création du Master d'interprétation des musiques anciennes (recherche et pratique) : option musique baroque.

Les usages et pratiques actuelles de l’interprétation de la musique baroque, objet en soi en constant mouvement, se fondent sur un corpus comprenant, par delà les sources anciennes du répertoire, des pratiques et de la théorie, aussi leur propre histoire, telle une discographie aujourd’hui importante, des « traditions » de transmission dans l’enseignement en conservatoire, des filiations des grandes figures du « renouveau » de la musique baroque et une littérature critique, récente, qui explore et discute l’histoire des pratiques, les modalités, finalités, articulations d’un objet « historiquement » informé mais essentiellement actuel. La question de la mise en ordre de ce savoir et savoir-faire pour sa transmission, ainsi que le conservatoire et l’université ont vocation à l’assurer, en transformant les postures, désirs et objectifs en cursus, invite à une nouvelle réflexion sur les bilans, les objectifs et les méthodes à mettre en œuvre, une réflexion que nous souhaitons poursuivre collégialement. Nous consacrerons les premières saisons de ce laboratoire à l’exploration de tout ce périmètre.

Praxis.Toute action logique, surtout et principalement une action préméditée. La praxis est le processus d’une action dirigée vers une fin, l’œuvre est cet objet final.
(Souda, Dictionnaire encyclopédique grec, fin du IXe siècle, notice « Praxis »)

L’objet de la musique est le son, sa fin est de plaire et de mouvoir en nous diverses passions.
(René Descartes, début du Compendium musicae (1618), éd. Abrégé de musique, Paris, 1668).

Argument

Baroque XXI
Le musicien est ontologiquement un Moderne, dans la mesure où, quel que soit son choix de répertoire, il fait acte de création, hic et nunc, lors qu’il chante ou joue d’un instrument. Dans cet acte de création, il se doit de prendre une position interprétative. Il convient d’évaluer et d’éclairer les critères de cet engagement nécessaire.

Praxis
Nous explorons la pratique actuelle de la musique baroque pour ce qu’elle engage une action musicale réflexive. Musiciens, musicologues et autres acteurs du processus musical (des facteurs d’instruments aux producteurs de spectacles, et dans l’interdisciplinarité) chercheront à circonscrire les contours de l’« orateur harmonique », idéal d’un musicien « parfait », qui sait chanter ou jouer un instrument « et qui sçait rendre raison de ce qu’il fait », selon les termes de théoriciens et musiciens du XVIIe siècle.

Nous souhaitons mobiliser nos recherches et nos expérimentations dans un mouvement cyclique où pratique et théorie s’alimentent mutuellement :
· une théorie mise en pratique de façon réflexive : en amont, en aspirant à se donner les moyens de rationnaliser ou de comprendre les enjeux des différents partis-pris interprétatifs ;
· une théorie mise en pratique de façon préméditée : en aval, en aspirant à nourrir la proposition musicale par une lecture critique des sources théoriques et historiques concomitantes à ce répertoire.

Laboratoire expérimental et interdisciplinaire
Nous souhaitons réunir de nombreux acteurs de la musique ancienne émanant de tous les domaines d’expertise, dans un espace d’échange et de réflexion constructif et ouvert. Cet espace cherche à dresser le cahier de charges d’une praxis musicale ; il a comme ambition d’explorer les conditions nécessaires à une prise de position interprétative.
Un premier périmètre de notre champ d’investigation englobe des questions relatives à l’acte musical, à la facture instrumentale, à la lecture critique des sources musicales et théoriques.

Programme

Séances de séminaire
. 19 octobre 2012. Rencontre inaugurale. Regards croisées : présentation du programme général. Avec la participation de Jan De Winne, Jean Duron, Jean-Christophe Frisch.
. 12 avril 2013. Questions d’effectif, autour des concerti grossi de Corelli, avec Fabio Bonizzoni (Milan, La Risonanza) et Antonella D’Ovidio (Florence).
. 26 avril 2013. Questions d’improvisation, avec Jean-Christophe Frisch et Freddy Eichelberger.
 
Ateliers
9-10 décembre 2011 : « Traités, méthodes, critiques et textes polémiques,  écrire sur la musique XVIe-XVIIIe siècle. Enjeux pour la pratique musicale », à la Fondation Royaumont.
7-11 avril 2013 : Interpréter les concerti grossi en ré majeur de l’op. 6 de Corelli avec ajout de cuivres, à la Fondation Royaumont. Avec les étudiants du CNSMPD, du PSPBB, de Paris-Sorbonne, sous la direction de  Fabio Bonizzoni ; Ateliers musicologiques : Fabio Bonizzoni, Antonella D’Ovidio, Rafael Palacios, Jean-François Madeuf, Théodora Psychoyou. Résultats présentés en concert à Royaumont (10 avril) et en l’amphi Richelieu en Sorbonne (11 avril).

En praparation, pour 2016-2017 :
. Ateliers de petite lutherie (site de Clignancourt), avec Jean-Paul Boury
. Interpréter l'orchestre français du XVIIe siècle (Conservatoire de Naples, IT), Jean-Christophe Frisch
. Cycle Baroque-Praxis, avec le PSPBB, ateliers et master-classes
 

Membres du programme

Théodora PSYCHOYOU (IReMus) Jean-Christophe FRISCH (PAST Paris-Sorbonne, Le Baroque Nomade), Bibiane LAPOINTE (PSPBB, Responsable des Départements de Musique Ancienne), Jean-Paul BOURY (luthier, musicologue)

événements du programme


Tutelles

Nous contacter

Institut de recherche en Musicologie (IReMus)
2, rue de Louvois 75002 Paris
Secrétariat : +33 1 49 26 09 97
par courriel

Université Paris-Sorbonne
Centre Univ. Clignancourt
salle 524 (informatique), bureau 531 (direction)

2, rue Francis de Croisset 75018 PARIS
Tél : +33 1 53 09 56 00

Centre Sorbonne
Salle Pirro
1, rue Victor Cousin 75005 PARIS
Tél : +33 1 40 46 22 11

Maison de la recherche
Salle 312 et 313
28, rue Serpente 75006 PARIS
Tél : +33 1 53 10 57 00

Connexion utilisateur