Conception musicale et enjeux esthétiques dans les relations entre les écritures instrumentale et électroacoustique chez Pierre Boulez

sous la direction de : 

Cette recherche de thèse vise à reconstruire des éléments de genèse de la composition électroacoustique de Pierre Boulez dans les années cinquante à travers l’étude d’esquisses et de manuscrits conservés au Paul Sacher Stiftung. Notre thèse s’est fondée sur deux approches complémentaires : la reconstitution du contexte musical, esthétique et historique et l’étude des esquisses. Dans la Partie I, nous avons tout d’abord examiné les Fonds Pierre Schaeffer afin de retracer le déroulement du premier stage de musique concrète au GRMC. La réorganisation des esquisses et la reconstitution du processus de montage sonore nous ont permis de souligner que la composition des deux études de musique concrète (1951-52) était une étape indispensable pour le développement de la pensée sérielle de Boulez dans le sérialisme intégral. Dans la Partie II, nous avons mis en relation la composition de Symphonie mécanique (1955) et Poésie pour pouvoir (1958) avec le concept de « sons organisés » dans Déserts (1954) d’Edgard Varèse en traçant la transition de la musique concrète à la musique mixte. Boulez y a développé la notion de « blocs sonores » originairement exploitée dans l’écriture instrumentale et orchestrale. Notre étude a éclairé que Boulez avait procédé par tâtonnements de façon cohérente et développée afin de réaliser l’intégration des mondes instrumentaux et électroacoustiques. En ce sens, il est raisonnable que Poésie pour pouvoir soit considérée comme l’origine de la « musique mixte » chez Pierre Boulez. Par ailleurs, cette tentative de confrontation était inévitable pour Boulez afin de réaliser la transmutation musicale de l’exorcisme corporel du poème de Henri Michaux.

Date de première inscription: 
Jeudi, 24 novembre 2011
Université et/ou école doctorale: 
Sorbonne université / Ecole doctorale V
Date de soutenance: 
Mercredi, 14 mars 2018
Lieu de la soutenance: 
Amphithéâtre Louis Liard, 17 rue de la Sorbonne 75005 Paris

Tutelles

Nous contacter

Institut de recherche en Musicologie (IReMus)
2, rue de Louvois 75002 Paris
Secrétariat : +33 1 49 26 09 97
par courriel

Sorbonne Université
Centre Univ. Clignancourt
salle 524 (informatique), bureau 531 (direction)

2, rue Francis de Croisset 75018 PARIS
Tél : +33 1 53 09 56 00

Centre Sorbonne
Salle Pirro
1, rue Victor Cousin 75005 PARIS
Tél : +33 1 40 46 22 11

Maison de la recherche
Salle 312 et 313
28, rue Serpente 75006 PARIS
Tél : +33 1 53 10 57 00

Connexion utilisateur