Etre compositeur en Inde du sud: le krti chez les saints poètes musiciens de la Trinité carnatique

sous la direction de  

Cette présente recherche se propose d’aborder d’un point de vue musicologique et anthropologique la problématique de la fonction et du statut du compositeur - comme celle de son influence et de son style - au sein de la tradition musicale classique de l’Inde du Sud à travers ses trois plus grands représentants : Śyāmā Śastri (1762/63 – 1827), Tyāgarāja (1767-1847), Muttusvāmi Dīkṣitar (1775-1835). Elle se concentrera sur la forme reine de la musique classique carnatique que ces trois musiciens ont portée à son apogée : le kṛti
Œuvre tout entière dédiée à la louange divine, le kṛti se fait aussi – à travers la voix de ces trois acteurs majeurs de la tradition carnatique que sont Śyāmā Śastri, Tyāgarāja et Muttusvāmi Dīkṣitar – le lieu d’une expression toute personnelle tant sur le plan poétique que musical. Instrument privilégié de la mystique religieuse ou bhakti, le kṛti alterne en effet sans cesse entre la voie de l’expression individuelle et celle de la doxologie. Ainsi, est-il un objet d’étude particulièrement intéressant et éloquent sur le plan artistique : en son sein, le poète dialogue en des rapports tour à tour amicaux, amoureux avec la divinité, entre confession personnelle, introspection et détachement de soi ; en lui, le musicien fait pleinement œuvre de créateur mais ouvre aussi chacune de ses compositions à l’improvisation, à certaines manipulations de façon à ce que sa propre personnalité ne vienne pas rigidifier, fixer l’interprétation qui est aussi instrument de réappropriation de l’œuvre initiale, de sa sincérité et de sa vie propre. Ainsi, cette présente réflexion n’envisagera pas seulement les compositions concernées – et avec elles leurs créateurs – comme des objets définitifs, finis mais comme des œuvres en mouvement – work in progress – : comment, selon quelles proportions l’improvisation régénère-t-elle l’œuvre, participe-t-elle à sa pérennisation ? De quelle façon le culte rendu à ces trois compositeurs s’inscrit-il pleinement dans le phénomène de l’interprétation musicale et de la création ?

Principaux articles :

 


« Le virtuose » in Les Cahiers d’Ethnomusicologie n°25, 2012

« Goûter l’ailleurs », entretien avec Laurent Aubert in Les Cahiers d’Ethnomusicologie n°24, 2011

« D’abord la musique ensuite les mots, le cas du kṛti (musique carnatique) », 4ème Congrès du Réseau Asie, sept.2011.

« Improviser sans trou de mémoire » in Les Cahiers d’Ethnomusicologie n°22, 2009 (actes du colloque Mémoire, traces et histoire dans les musiques de tradition orale, Colloque International d’Ethnomusicologie - Université de Nice-Sophia-Antipolis)

« Le style et le sacré dans la tradition carnatique », 3ème Congrès du Réseau Asie, sept.2007, Article publié sur CD ROM et disponible sur Internet : http://www.gis-reseau-asie.org/ 

« Le Kaiśika Nātakam : renaissance d’un rituel théâtral et musical du Tamil Nadu », 2ème Congrès du Réseau Asie, sept. 2005, Article publié sur CD ROM et disponible sur Internet : http://www.gis-reseau-asie.org/ 

« Goûter la forme » in LesCahiers de Musiques Traditionnelles n°17, 2004.

« Anoop, un chanteur de temple du Kerala », in Ethnomusicologie, mais encore ?
Dossier thématique de l’ARA n°53, 2ème semestre 2004.

« Le Bhadrakâlî-Thiyyattu, un rituel domestique du Kerala », article réalisé dans le cadre du 1er Congrès du réseau Asie (Ministère des Affaires Etrangères), sept. 2003. Article publié sur CD ROM et disponible sur Internet : http://www.gis-reseau-asie.org/ 

« Les métamorphoses du râga » in Analyse Musicale n°39 (La modalité), mai 2001.

« La composition musicale en Inde du Sud : une création spontanée ? » Notes du colloque Improvisation et composition, Université Paris Sorbonne, 2001

Disques
Italie, Polyphonies des Quatre Provinces, 1 CD AIMP CV / VDE 1358, 2012 (en collaboration avec Mauro Balma)

Italie, Musique des Albanais de Calabre, 1 CD AIMP CI / VDE 1340, 2011

Mahârâshtra, Chants des Konkanî de Kochi, 1 CD AIMP CI / VDE 1212, 2007

Inde du Sud, O.K. SUBRAMANIAM, Le Nâgaswaram dans la tradition carnatique, 1 CD INEDIT W 260119, mars 2004

Films
Chants des Quatre Province, documentaire de 13’ sur le Canto Fermo in Italie, Polyphonies des Quatre Provinces, 1 CD AIMP CV / VDE 1358, 2012 ( en collaboration avec Janice Siegrsit et Renaud Millet-Lacombe)

Wayang Kulit, théâtre d’ombres balinais documentaire présenté au Storyteller Museum (Musée des contes et conteurs et de la tradition orale) / Swiss Institute of Intangible Heritage, dans le cadre du 2ème festival de contes, 22 septembre - 4 octobre 2008. Documentaire réalisé en collaboration avec Patrik Dasen - Ateliers d’Ethnomusicologie, Musée d’ethnographie Genève).

Date de première inscription: 
Mardi, 29 novembre 2011
Université et/ou école doctorale: 
Université Paris-Sorbonne
Ecole doctorale Concepts et langages (Paris)
Date de soutenance: 
Vendredi, 21 novembre 2014
Lieu de la soutenance: 
salle 322 au Centre Malesherbes, 108, Bd Malesherbes, 75017 Paris
Jury ext: 
Mme Violaine ANGER Maître de conférences HDR, Université d’Evry Val d’Essonne, maître de conférences associée à l’École polytechnique
M. Laurent AUBERT Ethnomusicologue indianiste, ancien conservateur au Musée d’ethnographie de Genève
M. Michel BOIVIN Directeur de recherche (CNRS, CEIAS)
M. Luc CHARLES-DOMINIQUE Professeur d’ethnomusicologie, Université Nice Sophia-Antipolis
M. Daniel NEGERS Maître de conférences en télougou, INALCO

Tutelles

Nous contacter

Institut de recherche en Musicologie (IReMus)
2, rue de Louvois 75002 Paris
Secrétariat : +33 1 49 26 09 97
par courriel

Université Paris-Sorbonne
Centre Univ. Clignancourt
salle 524 (informatique), bureau 531 (direction)

2, rue Francis de Croisset 75018 PARIS
Tél : +33 1 53 09 56 00

Centre Sorbonne
Salle Pirro
1, rue Victor Cousin 75005 PARIS
Tél : +33 1 40 46 22 11

Maison de la recherche
Salle 312 et 313
28, rue Serpente 75006 PARIS
Tél : +33 1 53 10 57 00

Connexion utilisateur