Etude comparative des approches créatrices et technologiques au Groupe de Recherches Musicales à Paris et à l'Elektronmusikstudion à Stockholm (1965-1980) : deux directions artistiques différentes à partir d'une idée commune

sous la direction de : 
Directeur(rice) de recherche (non-membre de l'IReMus): 
Jacob DERKERT

La thèse en question trace un parcours comparatif sur les approches créatrices et technologiques qui ont été développées au GRM (Groupe de Recherches Musicales) et à l’EMS (Elektronmusikstudion) de 1965 à 1980. Cette recherche vise à étudier les interactions principales entre les concepts musicaux des pionniers des musiques électroacoustiques en France et en Suède, Pierre Schaeffer et Knut Wiggen et l’évolution des directions artistiques au sein de leur institutions. Notre étude sera traitée en fonction de deux approches méthodologiques issues de la linguistique, appelées diachronique et synchronique : dans la première partie de la thèse, nous ferons une synthèse historique des genres musicaux qui ont influencé les directions artistiques du GRM et de l’EMS ainsi que la comparaison de leur organisation insti-tutionnelle concernant la création musicale, la recherche technologique et les ré-flexions de Schaeffer et de Wiggen. Par la suite, la deuxième partie de la thèse porte sur l’analyse musicale des œuvres sélectionnées dans le corpus du GRM et de l’EMS. Cette étude synchronique s’appuie ainsi sur le problème de l’analyse des musiques acousmatiques. En suivant la théorie tripartite de J. Molino développée par J.J. Nattiez et S. Roy concernant les niveaux poïétique-neutre-esthésique d’une œuvre d’art, une reconstruction d’une trace visuelle est réalisée dans le cadre de l’analyse du niveau neutre au moyen des symboles graphiques de Lasse Thoresen inspiré par la typo-morphologie de Schaeffer. Les résultats tirés de cette analyse serviront de justification avec les données poïétiques externes pour la comparaison finale des significations hypothétiques des pièces. En conclusion, le but de cette thèse est d’explorer une méthode d’analyse inspirée par la sémiologie tripartite pour une meilleure compréhension des musiques acousmatiques et d’établir une documen-tation historique sur le(s) style(s) musicaux qui prédominent majoritairement les années 1960 et 1970 au GRM et à l’EMS en fonction du développement technologique.

Date de première inscription: 
Mercredi, 31 octobre 2012
Université et/ou école doctorale: 
Paris Sorbonne / École Doctorale 5
Université de Stockholm / Institutionen för kultur och estetik
Date de soutenance: 
Vendredi, 7 septembre 2018
Lieu de la soutenance: 
Salle des Actes - Sorbonne Université
Axes de recherche: 

Tutelles

Nous contacter

Institut de recherche en Musicologie (IReMus)
2, rue de Louvois 75002 Paris
Secrétariat : +33 1 49 26 09 97
par courriel

Université Paris-Sorbonne
Centre Univ. Clignancourt
salle 524 (informatique), bureau 531 (direction)

2, rue Francis de Croisset 75018 PARIS
Tél : +33 1 53 09 56 00

Centre Sorbonne
Salle Pirro
1, rue Victor Cousin 75005 PARIS
Tél : +33 1 40 46 22 11

Maison de la recherche
Salle 312 et 313
28, rue Serpente 75006 PARIS
Tél : +33 1 53 10 57 00

Connexion utilisateur