L'écoute intérieure et l'interprétation pianistique : Thème et variations sur les processus phénoménologiques et cognitifs

sous la direction de  
Directeur(rice) de recherche (non-membre de l'IReMus) 
Hervé Platel (université de Caen)

 

  Ma recherche se situe dans le domaine de la musicologie systématique et souhaite proposer une discussion théorique autour de l’audition intérieure et de l’intelligence du corps dans l’élaboration du geste instrumental. Faire de la musique, c'est impliquer entièrement l'être. C'est un processus complexe qui s’appuie sur de multiples facteurs et fait appel à nos capacités cognitives (perception, intelligence, mémoire, motivation...) dans leur globalité.

  À la croisée de la musicologie, des questions d’enseignement-apprentissage et de la neuropsychologie cognitive de la musique, la thèse établira un dialogue permanent entre approche musicologique et cognitive.

  Depuis quelques années, les recherches dans le domaine de la cognition musicale sont en plein essor. Le cerveau musical est devenu un sujet d’étude privilégié en neurosciences. Pourquoi la musique est-elle un sujet majeur dans les recherches actuelles? Probablement parce que l’expérience musicale est structurellement et émotionnellement riche en plus des dimensions créatives, relationnelles et sociales qu’elle permet d’explorer. La plupart de travaux portent sur la perception de la musique et ses effets sur l’auditeur (non-musicien) que ce soit au niveau de la reconnaissance des éléments musicaux (hauteur, timbre, tempo, etc.), au niveau émotionnel ou au niveau des aspects audio-moteurs (mouvement induit par la musique). En revanche il y a relativement peu d’études sur les compétences des musiciens afin de s'interroger sur le rôle joué par l'expertise dans le traitement cognitif de la musique.

​  L'objet de la présente recherche est d'analyser, sous des angles multiples mais étroitement imbriqués, les processus impliqués dans l'écoute intérieure et le système moteur pour l'élaboration d'une interprétation musicale, dans des situations ciblées. Il s’agit entre autres de spécifier les relations fonctionnelles entre activation et intégration à travers les mécanismes perceptifs et les mécanismes mnésiques pour ensuite voir comment ces processus s’articulent en fonction d’un échantillon d’œuvres relevant de différents types d’écriture musicale.

Date de première inscription: 
Samedi, 1 octobre 2016
Université et/ou école doctorale: 
ED 5 de Paris-Sorbonne

Tutelles

Nous contacter

Institut de recherche en Musicologie (IReMus)
2, rue de Louvois 75002 Paris
Secrétariat : +33 1 49 26 09 97
par courriel

Université Paris-Sorbonne
Centre Univ. Clignancourt
salle 524 (informatique), bureau 531 (direction)

2, rue Francis de Croisset 75018 PARIS
Tél : +33 1 53 09 56 00

Centre Sorbonne
Salle Pirro
1, rue Victor Cousin 75005 PARIS
Tél : +33 1 40 46 22 11

Maison de la recherche
Salle 312 et 313
28, rue Serpente 75006 PARIS
Tél : +33 1 53 10 57 00

Connexion utilisateur