Les airs sérieux, témoins d'une évolution du langage musical dans la France de la seconde moitié du XVIIème siècle : le cas de Sébastien et Charles le Camus

sous la direction de : 

Cette thèse concerne la tentative de construction ce que l’on appelle "Nouveau système". Cette méthode est en cours d’élaboration, avec une certaine discrétion, principalement au Conservatoire central de Pékin. Ce "Nouveau système", qui semble s’inspirer de trois méthodes actives européennes (méthodes Dalcroze, Orff et Kodaly), cherche une voie adaptée à la situation de l’enseignement chinois actuel. Cela fait partie de la « réforme du système éducatif d’Etat » du gouvernement chinois. Le projet gouvernemental prévoit une diffusion massive de ce nouveau système vers tous les enseignants en fonction dans l’enseignement général ou en formation. Le "Nouveau système" est-il la simple reproduction ou une tentative d’adaptation de modèles occidentaux ? Quelles conceptions de l’éducation musicale sous-tendent l’élaboration du "Nouveau système" en Chine ? On se demandera ensuite si le "Nouveau système" peut s’adapter à toutes les régions en Chine, compte tenu de la diversité des cultures et de l’immensité du territoire. Nous formulons quatre hypothèses : 1. l’introduction de méthodes actives en Chine reflète un intérêt pour l’éducation musicale de masse et ses enjeux, et relève d’une vision sociopolitique. 2. les enseignants adapteront les méthodes aux situations réelles en fonction de leur expérience musicale personnelle et de leur formation antérieure. 3. la construction du "Nouveau système" passera par l’intégration de répertoires folkloriques dans les contenus de formation des enseignants. 4. l’introduction des méthodes actives néglige ou ne prend pas suffisamment en compte la place de l’enseignement des musiques de la tradition chinoise. Cette recherche permettra de dégager des traits spécifiques de l’expérience chinoise en cours, de mettre en évidence des difficultés propres à la situation (immensité du territoire, échelle démographique, présence de 56 minorités, etc.) et d’observer de quelle façon les problèmes seront résolus – ou non.

Date de première inscription: 
Mercredi, 18 janvier 2012
Date de soutenance: 
Jeudi, 15 février 2018
Lieu de la soutenance: 
ESPE Paris, site Molitor 10, rue Molitor, 75016 Paris

Tutelles

Nous contacter

Institut de recherche en Musicologie (IReMus)
2, rue de Louvois 75002 Paris
Secrétariat : +33 1 49 26 09 97
par courriel

Université Paris-Sorbonne
Centre Univ. Clignancourt
salle 524 (informatique), bureau 531 (direction)

2, rue Francis de Croisset 75018 PARIS
Tél : +33 1 53 09 56 00

Centre Sorbonne
Salle Pirro
1, rue Victor Cousin 75005 PARIS
Tél : +33 1 40 46 22 11

Maison de la recherche
Salle 312 et 313
28, rue Serpente 75006 PARIS
Tél : +33 1 53 10 57 00

Connexion utilisateur