Processus de transmission de deux valeurs esthétiques dans le Gwoka, genre musical guadeloupéen : le « santiman » et la « lokans ».

sous la direction de : 

JM Chouvel

http://www.theses.fr/s77288

Genre musical né en Guadeloupe au XVIIe siècle avec l’esclavage transatlantique, le Gwoka a été transmis de génération en génération. Quelques familles ont su préserver cette tradition musicale. Parmi celles-ci, la famille Geoffroy, originaire des Grands-Fonds de Sainte-Anne. Le Gwoka – qui s’appuie sur le triptyque tambour, chant et danse – accorde une large place à la voix. La famille Geoffroy est spécialisée dans les chants de veillées et du bouladjel – percussions vocales.
 
Notre recherche doctorale s’intéresse à la transmission de deux valeurs esthétiques propres au Gwoka : le « santiman » et la « lokans ». Nous examinons ces deux propriétés expressives en nous appuyant sur des travaux ethnographiques et sur l’analyse d’éléments sonores. Nous avons choisi la famille Geoffroy comme cas d’étude. Autrement dit un processus de transmission en contexte endoculturel.
 
 

Date de première inscription: 
Samedi, 1 octobre 2011
Université et/ou école doctorale: 
Université Paris Sorbonne
Date de soutenance: 
Jeudi, 15 juin 2017
Lieu de la soutenance: 
Paris

Tutelles

Nous contacter

Institut de recherche en Musicologie (IReMus)
2, rue de Louvois 75002 Paris
Secrétariat : +33 1 49 26 09 97
par courriel

Université Paris-Sorbonne
Centre Univ. Clignancourt
salle 524 (informatique), bureau 531 (direction)

2, rue Francis de Croisset 75018 PARIS
Tél : +33 1 53 09 56 00

Centre Sorbonne
Salle Pirro
1, rue Victor Cousin 75005 PARIS
Tél : +33 1 40 46 22 11

Maison de la recherche
Salle 312 et 313
28, rue Serpente 75006 PARIS
Tél : +33 1 53 10 57 00

Connexion utilisateur