PolyMIR (Polyphonic Music Information Retrieval)

Sorbonne Université, appel à projets Émergence, édition 2016
Durée du projet: 18 mois

Responsable pour IReMus: 
Partenaires: 

Moreno Andreatta, CNRS
Gerard Assayag, IRCAM
Florent Jacquemard, INRIA
Mikhail Malt, IRCAM
Philippe Rigaux, CNAM

Nature du projet: 

La polyphonie occidentale est intrinsèquement liée à la notation musicale, vecteur de création, de transmission, de conservation et de compréhension des œuvres. L’encodage informatique des partitions et la mise à disposition de corpus numériques ont profondément changé le rapport à la notation et annoncent un tournant dans l’exploration du langage musical. La recherche d’informations musicales (MIR) est devenue un enjeu scientifique représenté par une communauté dynamique, notamment via la conférence annuelle internationale ISMIR. Mais cette communauté axe principalement ses travaux sur le signal sonore.

PolyMIR propose une approche complémentaire en se focalisant sur les musiques notées des corpus polyphoniques et place résolument l’accent sur l’analyse musicale qui, parce qu’elle permet de décoder les scenarii musicaux, constitue un enjeu musicologique majeur. Se fondant sur les connaissances théoriques et analytiques de l’UMR IReMus et s’appuyant sur les compétences informatiques du CNAM, de l’INRIA et de STMS-Ircam, PolyMIR les met en synergie pour faire émerger les savoirs et outils nécessaires à l’exploration numérique de ces répertoires.

L’objectif principal du projet est de produire un algorithme d’analyse polyphonique, implémenté dans une bibliothèque de partitions (​NEUMA​) et dont les résultats, accessibles à partir de modules de visualisation, conduiront à des études pilotes. Cet objectif se décline en quatre sous-objectifs :

  1. À partir d’une version élargie de la théorie des vecteurs harmoniques, conceptualiser un algorithme d’analyse harmonique, applicable à des corpus variés s’étendant des polyphonies de la Renaissance aux musiques du ​xxe​ ​siècle.
  2. Créer à partir des résultats analytiques des représentations visuelles permettant d’inférer des savoirs.
  3. Contribuer aux standards scientifiques en matière d’encodage des données analytiques.
  4. Appliquer ces technologies à des corpus représentatifs afin d’illustrer les perspectives innovantes qui en résultent pour la compréhension des langages musicaux.
Travaux menés pas l'équipe: 

 

Communications en lien avec le projet

Bottini, T.; Guillotel-Nothmann, C., « L’Inférence de connaissances dans le projet PolyMIR. Une approche hypothético-déductive pour l’analyse de patterns contrapuntiques complexes. », Séminaire ​Épistémologie de la musicologie numérique,​ Paris, Maison de la Recherche, 13 avril 2018.

Bottini, T; Cathé, P.; Davy-Rigaux, C.; Guillotel-Nothmann, C., « The “Harmonic Vectors” research program: Implementations in the NEUMA score library and in PolyMIR », ​Le nuove frontiere della musicologia digitale, Giornata di studio con i ricercatori dell’Institut de Recherche en Musicologie (IReMus) di Parigi, Università degli Studi di Udine,​ 24-25 octobre 2018 (conférence invitée).

Chouvel, J.-M., « Données et représentations. L'apport de l'analyse cognitive et les aspects multi-échelle. Vers une imagerie musicale. », ​Musicologie et humanités numériques : questions sémiotiques, enjeux épistémologiques et disciplinaires,​ journée d’étude organisée par l’IReMus et le labex OBVIL, Anne Piéjus et Thomas Soury, Paris, Maison de la Recherche, 18 janvier 2018.

Davy-Rigaux, C.; Guillotel-Nothmann, C., « L'extraction des connaissances dans les musiques polyphoniques notées. Le projet PolyMIR (Polyphonic Music Information Retrieval) et ses enjeux, ​Séminaire PolyMIR​, 2 mars 2017.

Guillotel-Nothmann, C., « Connaissances et méthodes mobilisées pour l’identification de patterns harmoniques dans les œuvres polyphoniques pré-tonales. Le cas de la Théorie des vecteurs harmoniques. », Séminaire ​Épistémologie de la musicologie numérique,​ Paris, IreMus, 4 mai 2018.

Guillotel-Nothmann, C., « Music21 – Tour d’horizon », ​Atelier Notation-PolyMIR CNAM-IReMUS-IRCAM,​ 8 mars 2017.

Guillotel-Nothmann, C., « Musicologie et humanités numériques en France : un état des lieux provisoire », ​Musicologie et humanités numériques : questions sémiotiques, enjeux épistémologiques et disciplinaires,​ journée d’étude organisée par l’IReMus et le labex OBVIL, Anne Piéjus et Thomas Soury, Paris, Maison de la Recherche, 18 janvier 2018.

Guillotel-Nothmann, C., « Significativité statistique et signifiant sémiotique. L'analyse harmonique assistée par ordinateur dans le cadre du projet PolyMIR », ​Musicologie et humanités numériques : questions sémiotiques, enjeux épistémologiques et disciplinaires,​ journée d’étude organisée par l’IReMus et le labex OBVIL, Anne Piéjus et Thomas Soury, Paris, Maison de la Recherche, 18 janvier 2018.

Guillotel-Nothmann, C., « Zur computergestützten Analyse von Dissonanzpatterns in Werken des 15. bis 18. Jh. Epistemologische, methodologische und semiotische Gesichtspunkte. », Pattern – Algorithmen – Symmetrien : Strukturen und ihre Verfügbarkeit in musikalischer Theorie und Praxis​, Ariane Jeßulat (dir.), Universität der Künste, Berlin, 28-29 juin 2019 (conférence invitée).

Guillotel-Nothmann, C. ; Rigaux, P., « L’annotation analytique de partitions musicales à partir d’une approche ontologique. Le cas des dissonances du contrepoint renaissant », Séminaire Notation,​ Paris, Centre Clignancourt, 4 mai 2017.

Promotion et valorisation de la recherche

Billiet, F.; Davy-Rigaux, C.; Dufetel, N.; Guillotel-Nothmann, C.; Mennecier, M.A., « Musicologie et humanités numériques », présentation du projet porté par l’IReMus au salon ​Innovatives SHS​, salon de la valorisation en sciences humaines et sociales, 17-18 mai 2017, Marseille.

Davy-Rigaux, C., Guillotel-Notthmann, C., « Le numérique décrypte la musique », Forum CNRS,​ Paris, Cité internationale universitaire de Paris, 25 novembre 2017.

Publications dans des revues et actes de colloques avec comité de lecture

Cherfi S. ; Guillotel-Nothmann, C. ; Hamdi F. ; Rigaux P. ; Travers N., 2017b, « Ontology-Based Annotation of Music Scores Applied to Renaissance Counterpoint », ​Ninth International Conference on Knowledge Capture​, Article 10.

Guillotel-Nothmann, C., « Les signes musicaux et leur étude par l’informatique. Le statut épistémologique du numérique dans l’appréhension du sens et de la signification en musique », ​Revue musicale OICRM, ​sous presse.

Guillotel-Nothmann, C., « La Françoise à un carrefour d’influences stylistiques ? Une mise en regard informatisée du premier ordre des Nations de Couperin avec la Sonate op. 1 n°3 de Corelli et la Partita I (Hortus musicus) de Reincken », ​Musurgia​, (en préparation).

Travaux académiques

Gaulhiac, M., ​La concordance harmonique : vers une compréhension acoustique du phénomène harmonique, m​émoire final de stage sous la direction de Jean-Marc Chouvel, Paris, Ircam, 2017.

Image: 

Tutelles

Nous contacter

Institut de recherche en Musicologie (IReMus)
2, rue de Louvois 75002 Paris
Secrétariat : +33 1 49 26 09 97
par courriel

Sorbonne Université
Centre Univ. Clignancourt
salle 524 (informatique), bureau 531 (direction)

2, rue Francis de Croisset 75018 PARIS
Tél : +33 1 53 09 56 00

Centre Sorbonne
Salle Pirro
1, rue Victor Cousin 75005 PARIS
Tél : +33 1 40 46 22 11

Maison de la recherche
Salle 312 et 313
28, rue Serpente 75006 PARIS
Tél : +33 1 53 10 57 00

Connexion utilisateur