L'Opéra de Paris sous l'Ancien Régime

Approches plurielles
Sylvie BOUISSOU, Pascal DENÉCHEAU France MARCHAL-NINOSQUE

Les études proposées dans cette série sont le fruit d’une partie des réflexions conduites en lien avec le programme de recherche sur l’Académie royale de musique à Paris sous l’Ancien Régime conduit par Sylvie Bouissou, Pascal Denécheau et France Marchal-Ninosque. Ce programme a pour attendus la publication d’un Dictionnaire de l’Opéra de Paris sous l’Ancien Régime et la publication online d’une part, de deux Répertoires (œuvres et noms) et d’autre part, d’une série d’études sur des sujets directement liés ou connexes à cette institution.

Le Dictionnaire de l’Opéra de Paris sous l’Ancien Régime (3 ou 4 volumes, Paris, Garnier Classiques) est rédigé par une équipe pluridisciplinaire composée d’une soixantaine de musicologues, poéticiens des genres dramatiques classiques, historiens de la danse, historiens de l’art et historiographes de l’institution. Le périmètre chronologique du Dictionnaire est articulé entre 1669 (date de la constitution le 28 juin de l’Académie d’Opéra qui prendra plus tard le nom d’Académie royale de musique) et 1791 (date de la Constitution française qui met fin à la société des privilèges que fut l’Ancien Régime, et date à laquelle l’Académie royale de musique change de nom pour devenir officiellement l’Opéra de Paris). Si cette date politique est arbitraire en regard de la continuité esthétique des opéras donnés dans cette période, elle obture le Dictionnaire et donne toute sa légitimité chronologique au titre de l’ouvrage : L’Opéra de Paris sous l’Ancien Régime.

Le titre même de ce Dictionnaire met en avant l’institution parisienne. Il s’agit de traiter de façon exhaustive le répertoire représenté par l’institution (tragédie, comédie, pantomime, ballet, intermèdes, etc.), mais aussi les hommes qui ont fait la première scène lyrique de France pendant plus d’un siècle. Ainsi reçoivent une entrée non seulement les auteurs (compositeurs, librettistes, maîtres de ballet), mais aussi les personnes attachées à la scénographie (décorateurs, costumiers, peintres, machinistes) et les interprètes sans aucune exception, des plus renommés aux plus obscurs, y compris les élèves des Écoles de chant et de danse. Une institution aussi tentaculaire que l’Opéra de Paris existe également par son personnel administratif. Pour éclairer ce pan essentiel, tous les employés de l’institution (du directeur à l’ouvreuse de loges en passant par les fournisseurs attitrés) sont traités. Enfin, l’histoire de l’institution royale prend chair à travers les genres qu’elle a représentés, les querelles et les réformes qui l’ont secouée, l’évolution des statuts des employés, la création d’écoles internes, la vie de l’Académie royale de musique, son fonctionnement et ses pratiques institutionnelles, son public, etc., autant de notions qui sont traitées dans l’esprit d’apporter à ce dictionnaire une étoffe encyclopédique.

En second lieu, ce programme souhaite livrer à la communauté des outils online permettant une connaissance accrue de l’Académie royale de musique parisienne. Ainsi, à l’issue de la publication du Dictionnaire, seront mis en ligne un Répertoire des œuvres de l’Opéra de Paris sous l’Ancien Régime et un Répertoire des noms attachés à l’Opéra de Paris sous l’Ancien Régime sur les sites suivants des deux institutions partenaires.

Enfin, ce programme doit être l’occasion d’échanges intellectuels et d’études sur des sujets en lien avec l’institution ou connexes permettant d’éclairer des points particuliers. La série d’articles proposée ici, fruit d’une publication à la suite de la journée d’étude organisée par la MSHE et l’IRPMF le 8 octobre 2013 à Paris (BnF), a vocation à être enrichie au fur et à mesure de l’avancée des travaux par les collaborateurs du programme.

Date de parution: 
02/2015

Tutelles

Nous contacter

Institut de recherche en Musicologie (IReMus)
2, rue de Louvois 75002 Paris
Secrétariat : +33 1 49 26 09 97
par courriel

Université Paris-Sorbonne
Centre Univ. Clignancourt
salle 524 (informatique), bureau 531 (direction)

2, rue Francis de Croisset 75018 PARIS
Tél : +33 1 53 09 56 00

Centre Sorbonne
Salle Pirro
1, rue Victor Cousin 75005 PARIS
Tél : +33 1 40 46 22 11

Maison de la recherche
Salle 312 et 313
28, rue Serpente 75006 PARIS
Tél : +33 1 53 10 57 00

Connexion utilisateur