Vous êtes ici

Volume ! Spécial Beatles Studies

Olivier JULIEN Grégoire TOSSER (dir)

Près d’un demi-siècle après l’adoubement des Beatles par Luciano Berio (« Commenti al rock », 1967), ce numéro de Volume ! propose un tour d’horizon de la recherche scientifique sur le groupe dont John Lennon affirmait qu’il était encore « plus populaire que Jésus ». Outre une imposante bibliographie couvrant les 50 premières années de ce qu’il est désormais convenu d’appeler les « Beatles Studies », on y découvrira entre autres que la British Invasion est passée par Paris, que les popular music studies ont débuté par l’étude musicologique des musiques populaires, que la théorie des vecteurs harmoniques peut s’appliquer à la musique pop ou encore que l’album Abbey Road mérite d’être analysé à la lumière des concepts développés par Marshall McLuhan.

Avec des contributions de Jeremy Tranmer (Université de Lorraine, France), Moreno Andreatta (IRCAM, France), Mattia Bergomi (LIM-Milan, Italie), Michael Brocken (Liverpool Hope University, Royaume-Uni), Philippe Cathé (Université Paris-Sorbonne, France), Franco Fabbri (Université de Turin, Italie), Bertrand Lemonnier (Lycée Louis-le-Grand, France), Ian Inglis (Northumbria University, Royaume-Uni), Olivier Julien (Université Paris-Sorbonne, France), Thomas MacFarlane (New York University, États-Unis), Sarah Pickard (Université de la Sorbonne-Nouvelle, Paris 3, France), Matthieu Thibault (Université d’Évry-Val-d’Essonne, France), Grégoire Tosser (Université d’Évry-Val-d’Essonne, France), Sheila Whiteley (Salford University, Royaume-Uni) & Charlotte Wilkins (École du Louvre, France).


Nearly half a century after Luciano Berio praised the Beatles in his ‘Commenti al Rock’ (1967), this special issue of Volume! surveys the research carried out on the band that was, according to John Lennon, ‘more popular than Jesus’. In light of an extensive bibliography covering the first 50 years of what we now call ‘Beatles Studies’, one learns, for example, that the British Invasion originated in Paris, that Popular Music Studies began with the musicological study of popular music, that the theory of harmonic vectors can help analyze pop music or that Marshall McLuhan's concepts shed an interesting light on albums such as Abbey Road.

With contributions by Jeremy Tranmer (University of Lorraine, France), Moreno Andreatta (IRCAM, France), Mattia Bergomi (LIM-Milan, Italy), Michael Brocken (Liverpool Hope University, United Kingdom), Philippe Cathé (Paris-Sorbonne University, France), Franco Fabbri (Università di Torino, Italy), Bertrand Lemonnier (Lycée Louis-le-Grand, France), Ian Inglis (Northumbria University, United Kingdom), Olivier Julien (Paris-Sorbonne University, France), Thomas MacFarlane (New York University, United States), Sarah Pickard (Sorbonne-Nouvelle University-Paris 3, France), Matthieu Thibault (University of Evry-Val-d’Essonne, France), Grégoire Tosser (University of Evry-Val-d’Essonne, France), Sheila Whiteley (Salford University, United Kingdom) & Charlotte Wilkins (Ecole du Louvre, France).

Date de parution: 
03/2016
ISBN / ISSN: 
978-2-913169-40-1 / 2117-4148
Editeur(s): 
Éditions Mélanie Seteun
nombre de pages: 
242

Tutelles

Nous contacter

Institut de recherche en Musicologie (IReMus)
2, rue de Louvois 75002 Paris
Secrétariat : +33 1 49 26 09 97
par courriel

Université Paris-Sorbonne
Centre Univ. Clignancourt
salle 524 (informatique), bureau 531 (direction)

2, rue Francis de Croisset 75018 PARIS
Tél : +33 1 53 09 56 00

Centre Sorbonne
Salle Pirro
1, rue Victor Cousin 75005 PARIS
Tél : +33 1 40 46 22 11

Maison de la recherche
Salle 312 et 313
28, rue Serpente 75006 PARIS
Tél : +33 1 53 10 57 00

Connexion utilisateur