Hyper-maîtrise, l’usage des systèmes formels dans la pratique contemporaine du jazz ; Étude de la musique de Malik Mezzadri, Bo Van Der Werf et Nelson Veras

sous la direction de : 

Par hyper-maîtrise, nous entendons l’action d’utiliser l’abstraction formelle pour explorer différentes capacités cognitives dans l’improvisation.
Le fait que ce phénomène se développe tout particulièrement dans ce contexte de musique improvisée sur une pulsation isochrone s’explique par une recherche centrée sur le plan cognitif et esthétique. Le processus in time de cette situation oblige une appropriation corporelle des objets et interactions générés par le système formel.
Les trois musiciens choisis — le flûtiste Malik Mezzadri, le saxophoniste Bo Van Der Werf et le guitariste Nelson Veras — illustrent des cas différents de ce phénomène d’hyper-maîtrise. Par leurs compositions et leurs improvisations, ils proposent une recherche musicale mais aussi cognitive et esthétique de l’acte musical.

Date de première inscription: 
Lundi, 1 octobre 2018

Tutelles

Nous contacter

Institut de recherche en Musicologie (IReMus)
2, rue de Louvois 75002 Paris
Secrétariat : +33 1 49 26 09 97
par courriel

Sorbonne Université
Centre Univ. Clignancourt
salle 524 (informatique), bureau 531 (direction)

2, rue Francis de Croisset 75018 PARIS
Tél : +33 1 53 09 56 00

Centre Sorbonne
Salle Pirro
1, rue Victor Cousin 75005 PARIS
Tél : +33 1 40 46 22 11

Maison de la recherche
Salle 312 et 313
28, rue Serpente 75006 PARIS
Tél : +33 1 53 10 57 00

Connexion utilisateur